Poster un commentaire

Istanbul, mon amour

istanbul (Copy)

Il est sympa Mr. Carducci. Au lieu de me dénoncer pour harcèlement il a décidé de m’emmener une fois pour toute à Istanbul, la destination dont je rêve depuis quatre ans. Allez savoir pourquoi, lui cet endroit ne le branche pas vraiment. Ça doit avoir un lien avec le film Midnight Express qu’il a vu dans les années 80. Mais une fois arrivé à destination, ça ne prend pas de temps pour que lui aussi tombe sous le charme de cette ville aux milles visages, à la fois moderne et millénaire, unique et multiple, quiète et vivace. Même les plaintes du muezzin à 5 heures du mat n’arrivent pas à nous faire déchanter. Impossible de résister à l’air marin, aux ruelles escarpées, à la gentillesse des Turcs, aux étalages disposés tels des œuvres d’art, à la culture, aux pâtisseries mielleuses et aux chats qui semblent propriétaires des lieux. Bienvenue dans la plus belle ville du monde !

ayasofia1 (Copy)

Sultan Ahmet

Levez-vous de bonne heure pour affronter les hordes de touristes qui prennent d’assaut ce quartier de bon matin. Faut dire qu’on trouve ici une grande quantité de bâtiments dignes d’intérêt : le palais Topkapi et la basilique Sainte-Sophie bien sûr, mais surtout (selon moi) la Mosquée bleue, avec ses vingt mille carreaux de faïence d’Iznik, et la Citerne basilique, une énorme citerne souterraine construite en 527 (!) afin de fournir de l’eau potable au palais impérial byzantin.

Le conseil de Véro: Ça ne bouge pas fort à Sultan Ahmet une fois la nuit tombée. N’hésitez pas à prendre le tram jusqu’à Beyoğlu à l’heure du souper. Vous y trouverez des restos bien plus typiques et des bars à raki à l’ambiance survoltée.

bluemosque1-horz

bluemosque (Copy)

topkapi

Boğazı

Istanbul c’est pas seulement des kilims et des baklavas, c’est aussi (et surtout) la mer. Ne faites donc pas l’erreur de limiter vos promenades au quartier touristique de Sultan Ahmet. Empruntez à pied le pont Galata, constellé de pêcheurs du dimanche, pour vous rendre à Beyoğlu et monter jusqu’à la tour de Galata et la place Taksim. Ou bien montez à bord d’un ferry à destination de Kadıköy, situé sur la rive asiatique. Nous obviously, ça nous fait ni chaud ni froid l’Asie parce qu’on y vit à longueur d’année mais quand on y pense c’est quand même cool une ville qui s’étend à la fois sur deux continents, non ?

Le conseil de Véro #1: À Beyoğlu, longez la rue piétonne İstiklal qui relie la place Taksim à la place de Tünel et arrêtez-vous en chemin à la galerie d’art contemporain SALT.

Le conseil de Véro #2: À Kadıköy, nous avons été emballés par le marché. Des étalages de fruits et légumes, des centaines de variétés d’olive, des fruits secs, des feuilles de vigne farcies, des fromages frais et des simit à peine sortis du four. Achetez des provisions et faites comme nous un pic-nic au bord du Bosphore !

beyoglu

bosphore1

market

beyoglu1

Bazaar

Je rêvais depuis longtemps de faire mes courses au Grand Bazaar mais malheureusement le plus vieux centre commercial du monde où sont réunies plus de 4000 échoppes ne m’a pas vraiment impressionnée. En fait, y a beaucoup de monde et beaucoup de babioles Made in China, merci la mondialisation. Du coup j’ai acheté tous mes souvenirs à l’Arasta Bazaar et dans la Kucukayasofya Street.

Le conseil de Véro #1: Est-ce qu’une lanterne ottomane ça matche vraiment avec la déco de votre appart ? Optez plutôt pour un peshtemal, cette serviette au tissage plat utilisée traditionnellement dans les hammams turcs, qui peut servir à la fois de drap de bain, d’écharpe ou de serviette de plage. Pensez à vous procurer aussi un savon noir et un gant de kessa pour reproduire l’expérience hammam à la maison. Deux adresses : Jennifer’s Hamam et Lalay.

Le conseil de Véro #2: J’étais partie avec l’idée de m’acheter un « old kilim » tissé à la main par une vieille madame anatolienne mais la somme demandée m’a un peu rebutée. De plus, saviez-vous que la plupart des kilims sont maintenant faits en Chine ? Comment s’y retrouver!  Malgré cela je vous encourage fortement, si vous avez l’œil et les moyens, à en rapporter un dans vos bagages ou à opter pour un accessoire comme une housse de coussin. Deux adresses : Coccon et Hazal Kilim.

kilim

Dans le prochain post: mon Top 5 Food car visiter Istanbul c’est avant tout bien manger, tout le temps.

ayasofia (Copy)

galata1

ortakoi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s