Poster un commentaire

Italians

italians-1911

Alors que le Québec est envahi par les Français, la ville de Shanghai elle semble prise d’assaut par les Italiens. Depuis quelque temps, ils sont partout : au City Shop à se demander pourquoi le véritable parmiggiano reggiano coûte aussi cher, chez Starbucks à s’envoyer des espresso tellement amers qu’ils font plisser des yeux et dans la Concession à faire semblant d’être à Rome au volant de leur Vespa. En 2007 entendre le son de la langue de Dante dans les rues de Shanghai était un baume pour notre cœur empli de nostalgie. Il n’en fallait pas plus pour qu’on se tape la discut avec un parfait inconnu, pour qu’on se trouve des atomes crochus autant avec un Napolitain, un Romain ou un Milanais. Une vraie pub de Benetton. Maintenant, sept ans plus tard, Mr. Carducci et moi on sait plus trop dans quelle langue dire du mal des gens car il y a toujours un Italien (ou un Français) pas loin qui pourrait comprendre.

Les statistiques démontrent que 68 000 Italiens ont émigré en 2013. Ce n’est pas difficile à croire vu la situation économique (et politique) qui gangrène le bel paese depuis plusieurs années. Est-ce que l’arrivée de Matteo Renzi au pouvoir changera la donne ? Jeune et brillant orateur, le nouveau premier ministre a annoncé un paquet de réformes visant à relancer l’économie du pays. Les intentions sont bonnes donc mais se concrétiseront-elles vraiment ? Je l’espère. Pour tous ceux qui sont en Italie bien sûr mais aussi pour ceux qui l’ont quittée et rêvent d’y retourner.

Mentre il Quebec è invaso dai Francesi, la città di Shanghai sembra presa d’assalto dagli Italiani. Ultimamente, si vedono ovunque : da City Shop a chiedersi come mai il vero parmigiano reggiano costa cosi tanto, da Starbucks a mandare giù caffè tanto amari da strizzare gli occhi e nella Concessione a fare finta di essere a Roma al volante della loro Vespa. Nel 2007, sentire all’improvviso la lingua di Dante per le strade di Shanghai era un balsamo per il nostro cuore pieno di nostalgia. Era sufficiente per iniziare une conversazione con un perfetto sconosciuto, per trovarsi punti in comune con un Napoletano, un Romano, o un Milanese. Come in una vera pubblicità di Benetton. Ora, sette anni dopo, Mr. Carducci e io non sappiamo più che lingua usare per parlare male della gente perché c’è sempre un Italiano (o un Francese) nelle vicinanze che potrebbe capire.

Le statistiche dimostrono che 68.000 Italiani sono emigrati nel 2013. Non è difficile da credere dato il contesto economico (e politico) che affligge il bel paese da diversi anni. L’arrivo di Matteo Renzi al potere riuscirà a cambiare la situazione ? Giovane e brillante oratore, il nuovo presidente del consiglio ha annunciato un sacco di riforme volte a stimolare l’economia del paese. Le intenzioni sono buone dunque ma si concretizzerano davvero? Lo spero. Per tutti quelli che sono in Italia, naturalmente, ma anche per quelli che l’hanno lasciata e sognano di ritornarci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s