1 commentaire

Born in the USA

american_passport

Ma collègue chinoise, appelons-la Mei, a passé ses dernières vacances en Californie mais ne lui demandez pas si elle a aimé la Death Valley car cette attraction touristique ne figurait pas au programme du forfait tout inclus réservé par sa sœur. Les margaritas à volonté non plus d’ailleurs. Le package de la sœur de Mei était d’un tout autre genre : 30,000US$ pour accoucher en banlieue de Los Angeles et du coup obtenir la citoyenneté américaine pour son poupon, tel que prévu dans le 14ème amendement de la Constitution des États-Unis. Sorte d’American Dream moderne, le tourisme maternel (ou obstétrique) est en plein essor aux US et le nombre de riches patientes chinoises continue à augmenter de façon constante. Les forfaits reproduisent la formule gagnante du tout-inclus: transport, représentant à destination, hébergement en pension complète, démarches administratives auprès de l’Immigration, et bien sûr soins médicaux. La plupart des mères qui décident de dépenser cette somme le font parfois pour contourner la loi de l’enfant unique mais souvent pour offrir à leur enfant la possibilité d’accéder aux meilleures universités américaines et peut-être un jour mettre la main eux-aussi sur ce passeport bleu qui fait tant envie. En effet une fois qu’il aura atteint l’âge de la majorité, l’enfant pourra demander des cartes vertes pour papa et maman.

Rien d’illégal donc mais une nouvelle tendance qui est loin de faire l’unanimité. Certains Américains y voient un système pour exploiter la générosité de leur pays, demeurant convaincus que l’argent dépensé pour ces forfaits n’est rien comparé aux avantages et bénéfices liés à la possession de la citoyenneté américaine. Et ce même si les nouvelles mères semblent faire beaucoup de shopping sur Rodeo Drive… Devrait-on alors revoir le 14ème amendement pour empêcher ce type d’abus ? Pas nécessaire selon une autre partie de la population qui affirme que c’est une réaction exagérée pour un problème sur lequel le gouvernement ne dispose pas de statistiques officielles.

Et vous qu’en pensez-vous ? Moi y a seulement un truc qui m’échappe. Autant les Chinois sont prompts à critiquer les États-Unis autant ils aiment bien que leur progéniture y étudie. Dans la pure tradition du je t’aime moi non plus.

La mia collega cinese, chiamiamola Mei, ha trascorso le sue ultime vacanze in California, ma non gli chiedete se le è piaciuta la Death Valley perche quella escursione non era prevista nel pacchetto all inclusive prenotato dalla sua sorella. Non era nemmeno previsto l’alcool a volontà. No, il pacchetto della sorella di Mei era di un’altro tipo : US$ 30.000 per partorire in periferia di Los Angeles e di conseguenza ottenere la cittadinanza americana per il suo bambino, così come previsto nel 14mo emendamento della Costituzione degli Stati Uniti. Versione moderna dell’American Dream, il turismo ostetrico è in piena espansione negli USA e il numero di ricche pazienti cinesi continua ad aumentare in modo costante. I pacchetti riproducono la formula vincente del tutto incluso: trasporto, rappresentante a destinazione, sistemazione in albergo con pensione completa, pratiche per l’immigrazione, e, naturalmente, spese mediche. La maggior parte delle madri che decidono di spendere questi soldi lo fanno a volte per aggirare la legge del figlio unico ma spesso per dare alla loro progenitura la possibilità di accedere alle migliori università americane e forse un giorno mettere anche loro la mano sul famoso passaporto blu. In effetti, una volta raggiunti i 21 anni, il figlio potrà richiedere la carta verde per mamma e papà.

Niente di illegale, ma una nuova tendenza che non fa di certo l’unanimità. Alcuni Americani ci vedono un sistema per sfruttare la generosità del loro paese, rimanendo convinti che il denaro speso per questi pacchetti è nulla in rispetto ai vantaggi e benefici associati al fatto di avere la cittadinenza americana. E questo anche se le nuove madri sembrano fare un sacco di shopping sulla Rodeo Drive… Dovremmo allora rivedere il 14mo emendamento per evitare questo tipo di abuso? No, secondo un’altra fetta della popolazione. Sarebbe una reazione eccessiva ad un problema sul quale non esistono statistiche ufficiali.

E voi cosa ne pensate? A me sfugge solo una cosa: come mai i Cinesi che sono sempre pronti a criticare gli Stati Uniti vogliono cosi tanto mandarci i loro figli a studiare ? 

Un commentaire sur “Born in the USA

  1. Ma che furbizia ‘sti cinesi!! A me non sarebbe mai venuto in mente di partorire a Los Angeles per mandare Bea e Ale ad Harward! Mi sa che si dovranno accontentare delle Università italiane, sempre che tra 15 anni esistano ancora… taglio… dopo taglio… dopo taglio….🙂
    Ester

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s