7 Commentaires

Jaisalmer, the golden city

Jaisalmer - portes

Ouais je pense qu’en fin de compte on ne passera pas par le Taj Mahal. Les conversations autour de moi s’arrêtent tout d’un coup et ma copine Sandrine me regarde comme si je venais de lui annoncer que je comptais participer à la prochaine édition de Masterchef. Attends, attends, qu’est ce que tu racontes? Vous allez au Rajasthan mais vous n’allez pas voir le Taj? T’es folle ou quoi ?

J’en conviens c’est un peu limite d’aller en Inde pour la deuxième fois et de ne pas voir ce monument touristique mais que voulez-vous j’aime bien faire les choses différemment. Et puis pour ce voyage de deux semaines je ne voulais pas passer trop de temps en voiture (c’est l’enfer les routes en Inde, ça prend facilement six heures pour faire 300 km). Et puis je voulais retourner à Goa. Et puis je voulais passer par Mumbai pour voir mon ami Olivier. Résultat, on a laissé tomber Delhi et le Taj Mahal. Et Jaipur aussi. Mais j’ai eu la brillante idée d’ajouter Jaisalmer, une ville à 100km de la frontière du Pakistan et pour laquelle nous avons eu un véritable coup de foudre. La ville fortifiée se dresse tel un mirage en plein désert du Thar. L’endroit est connu pour son fort (encore habité) mais aussi pour ses splendides haveli, des demeures érigées par de riches marchands et construites en grès ocre-rose. En fait tous les bâtiments de cette cité fondée en 1156 sont de cette même couleur dorée. Jaisalmer avec son architecture ouvragée, son ciel bleu, ses habitants aux turbans multicolores et ses enseignes délavées est sans contredit l’un des lieux les plus photogéniques au monde. Cinq conseils :

1. Les sites touristiques d’Udaipur, Jaisalmer et Jodhpur proposent des guides audio dans toutes les langues. Prenez-les, ils sont bien faits et toujours super intéressants.

Jaisalmer - fort

2. Hindous et musulmans cohabitent depuis longtemps à Jaisalmer. Donc pas de bœuf ni de porc au menu ! Profitez-en pour manger des plats végétariens comme le ker sangri à base de baies et de fèves du désert.

3. Notre hôtel nous a organisé une excursion (privée) dans le désert. De façon générale, le tour comprend un arrêt aux cénotaphes de Bada Bagh et à Kuldhara, un village abandonné. Une balade à dos de chameau et un repas autour d’un feu de camp est également compris dans le package. Vous pouvez également passer la nuit à la belle étoile si ça vous chante.

Jaisalmer - désert

4. Faites plutôt vos achats à l’extérieur de la forteresse, dans la basse ville. Vous pourrez sans doute épargner quelques roupies. Le truc à acheter absolument ? Un couvre-lit kantha assemblé à partir de vieux saris.

5. Nous avons facilement passé une heure devant le Patwa-ki-Haveli. Sa façade finement sculptée et ornée de balcons est divine. J’y pense encore.

Prochaine étape: la chaotique Jodhpur!

Jaisalmer - Patwa ki Haveli

Alla fine penso che non ci fermeremo a vedere il Taj Mahal. Improvisamente la gente intorno a me smette di parlare e la mia amica Sandrine mi guarda come se avessi appena detto che ho l’intenzione di partecipare alla prossima edizione di Masterchef. Aspetta, spiegami meglio. Voi andate in Rajasthan ma non andate a vedere il Taj? Ma tu sei pazza !

Ok ammetto che per la nostra seconda volta in India si poteva andare a vedere questo monumento turistico per eccellenza. Ma cosa volete a me piace sempre fare le cose in modo diverso. E per questo viaggio di due settimane non volevo passare troppo tempo in macchina (è infernale spostarsi in India, ci vogliono facilmente sei ore per percorrere 300 km). E poi volevo tornare a Goa. E poi volevo fermarmi a Mumbai per vedere il mio amico Olivier. Risultato: abbiamo lasciato perdere Delhi e il Taj Mahal. E anche Jaipur. Ma ho avuto la brillante idea di aggiungere Jaisalmer, una città a 100 km dal confine con il Pakistan, che si è rivelata essere il nostro posto del cuore in Rajasthan. La città fortificata sorge come un miraggio nel deserto del Thar. Il luogo è conosciuto per il suo forte (ancora abitato), ma anche per i suoi splendidi haveli, delle case costruite in arenaria color ocra e rosa da ricchi mercanti. Infatti tutte le costruzioni di questa città fondata nel 1156 sono dello stesso colore dorato. Jaisalmer con la sua architettura stilizzata, il suo cielo blu, i suoi abitanti con turbanti colorati e i suoi cartelli sbiaditi è senza dubbio uno dei luoghi più fotogenici al mondo. Cinque consigli:

1. Tutte le principali attrazioni di Udaipur, Jaisalmer e Jodhpur propongono guide audio in tutte le lingue. Prendeteli, sono fatte bene e sono sempre super interessanti.

Jaisalmer

2. A Jaisalmer, indù e musulmani convivono da tanto tempo. Quindi niente carne di manzo o di maiale sui menu! Cogliete l’opportunità per assaggiare piatti vegetariani come il ker sangri a base di fagiolini del deserto.

3. Il nostro hotel ci ha organizzato un tour (privato) nel deserto. In generale, il tour prevede una sosta al cimitero reale di Bada Bagh e al villaggio abbandonato di Kuldhara. Sono inclusi anche un giro in cammello e una cena intorno al fuoco. C’e anche la possibilità di passare la notte sotto le stelle.

Jaisalmer - désert

4. Fate i vostri acquisti fuori della fortezza, nella città bassa. Probabilmente potrete risparmiare qualche rupia. La cosa da comprare assolutamente? Un copriletto kantha creato con dei vecchi sari.

kantha

5. Abbiamo facilmente trascorso un’ora davanti al Patwa-ki-Haveli. La sua facciata finemente intagliata e decorata con numerosi balconi è divina. Ci penso ancora.

Prossima tappa? Jodhpur, la caotica!

Jaisalmer - poignées

Jaisalmer - supermarché

Jaisalmer - Lassi shop

Jaisalmer - portes

D’autres articles sur le même thème: Face à face avec le Rajasthan, Udaipur the white city, Fioritures, People are people et Jodhpur the blue city

7 commentaires sur “Jaisalmer, the golden city

  1. […] D’autres articles sur le même thème: Face à face avec le Rajasthan, Udaipur the white city, Fioritures, People are people et Jaisalmer the golden city […]

  2. […] articles sur le même thème: Face à face avec le Rajasthan, Udaipur the white city, Fioritures, Jaisalmer the golden city et Jodhpur the blue […]

  3. […] sur le même thème: Face à face avec le Rajasthan, Udaipur the white city, People are people, Jaisalmer the golden city et Jodhpur the blue […]

  4. […] articles sur le même thème: Face à face avec le Rajasthan, Fioritures, People are people, Jaisalmer the golden city et Jodhpur the blue […]

  5. […] articles sur le même thème: Udaipur the white city, Fioritures, People are people, Jaisalmer the golden city et Jodhpur the blue […]

  6. Alors, Taj, jaloux?:)

    Tin tin tin, tin tin tin tin…(mimer la danse de la pluie)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s