6 Commentaires

Summer time

Des fois je les plains les Chinois car l’été à Shanghai c’est vraiment de la loose comme disent mes amis français. En fait l’été shanghaien est tellement terrible qu’à la première occasion tous les expats sautent dans un avion pour mettre le cap sur des contrées plus paradisiaques comme la Méditerranée. Ici, c’est l’odieuse plum rain season qui donne le coup d’envoi aux festivités estivales : trois semaines de pluie et de temps gris, même pas entrecoupées de belles éclaircies comme c’est le cas dans d’autres pays du Sud-Est asiatique. Pendant ce temps, on vit à l’intérieur, à l’air climatisé, pour assécher l’air ambiant. Puis à la mi-juillet, une fois qu’on en a bien marre des bottes de pluie et qu’on a passé deux bouteilles d’autobronzant pour se faire de belles jambes dorées, les trombes d’eau cèdent la place à une vague de chaleur excessive bien humide qui perdurera jusqu’en septembre. Pendant ce temps aussi, on vit à l’intérieur, à l’air climatisé, pour se rafraîchir. L’été à Shanghai c’est seulement plus chaud et plus humide que d’habitude.

Pour moi Québécoise le mois de juin est porteur de bonnes nouvelles. Ça veut dire l’arrivée de l’été oui mais aussi et surtout de tout ce qui vient avec. La chaleur, les journées qui rallongent, l’heure bénie comme dit mon père en fin de journée où la lumière est si belle, le chant du bruant à gorge blanche, l’odeur de l’herbe fraîchement coupée, les concerts de musique en plein air, les festivals, les robes soleil, les bbq entre amis, les feux sur la grève à griller des guimauves. Pour moi Italienne d’adoption, l’été c’est aussi les grillons dans la pinède, les couchers de soleil sur la plage vers 20h30, les apéros en terrasse, les sagre, les promenades le soir avec le chien jusqu’à la gelateria du coin, les étoiles filantes du 15 août, les fenêtres qu’on laisse ouvertes la nuit, les balades en moto.

Vivement le 11 juillet, date de mon départ pour le Québec et l’Italie ! En attendant, j’écoute le vieux hit Printemps été de Jean Leloup.

A volte i Cinesi mi fanno pena perché la loro estate fa davvero schifo. Non sto esagerando, l’estate shanghainese è così terribile che alla prima occasione tutti gli espatriati saltano su un aereo per raggiungere delle mete più paradisiache come il Mediterraneo. Qui è l’odiosa plum rain season che da’ il via ai festeggiamenti estivi: tre settimane di pioggia e tempo grigio, nemmeno interrotte da schiarite come accade in altri paesi del Sudest asiatico. In quel periodo, viviamo rinchiusi all’aria condizionata per deumidificare l’ambiente. Poi a metà luglio, stufi dei nostri stivali da pioggia e dopo aver consumato ben due bottiglie di autoabbronzante per dorare le nostre gambe, la pioggia torrenziale cede il passo ad un ondata di caldo eccessivo e umido che imperverserà fino a settembre. Anche in quel periodo, viviamo rinchiusi all’aria condizionata, stavolta per rinfrescarci. In estate a Shanghai fa solo più caldo e umido che di solito.

Per me Quebecchese, giugno porta sempre buone notizie. Significa l’arrivo dell’estate ma anche e soprattutto l’arrivo di tutto quello che ci viene associato. Il caldo, le giornate che si allungano, l’ora migliore nel tardo pomeriggio quando la luce è così bella, il canto del passero dalla gola bianca, il profumo dell’erba appena tagliata, i concerti di musica all’aperto, i festival, gli abitini corti, i barbecue con gli amici, i falò in spiaggia ad arrostire dei marshmallow. Per me Italiana d’adozione, l’estate è anche le cicale nella pineta, i tramonti sulla spiaggia verso le 8 di sera, gli aperitivi in piazza, le sagre, le passeggiate la sera con il cane fino alla gelateria, le stelle cadenti del 15 agosto, le finestre che lasciamo aperte la notte e i giri in moto.

Non vedo l’ora che arrivi l’11 luglio, data della mia partenza per il Quebec e l’Italia! Nel frattempo, per mettermi nell’atmosfera ascolto il vecchio hit Printemps été di Jean Leloup.

6 commentaires sur “Summer time

  1. ça fait rêver l’été à Shangai ! En tout cas l’été au Québec, je valide complètement, je l’ai essayé et adopté !

  2. L’heure exquise et non bénie.Quoique cela arrive si peu souvent au Québec qu’on pourrait bien la baptiser bénie…. A.L.

  3. Penso con rimpianto (!) a quella mattinata a People Square con 50 gradi e 200% di umidità!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s