6 Commentaires

Inde – Le pourquoi

L’Inde, c’est le plan B. Ce qu’on veut vraiment c’est louer une Honda civic et boire des litres de shiraz sous le soleil de l’Australie. Mr. Carducci pense déjà au gros steak qu’il va manger et moi au shopping que je ferai sur Chapel Street à Melbourne. Mr. Carducci a tout prévu, il a refait son permis de conduire international cet été, il a révisé ses notions d’anglais (surtout le chapitre How to ask for directions) et préparé deux itinéraires : un à Perth, l’autre à Brisbane (3600 km entre les deux !). Il est très enthousiaste Mr. Carducci. Au mois de novembre on se dit qu’il est temps de réserver nos billets d’avion, les hôtels puis la fameuse Honda civic. On cherche le permis de conduire mais on ne le trouve pas. On demande à mes beaux-parents de le chercher mais ils ne le trouvent pas. On demande à mes parents de le chercher mais ils ne le trouvent pas. Mr. Carducci se fâche, il dit qu’on ne trouve jamais rien dans cette maison. Et là après une semaine de recherches intensives, on commence à stresser et à se demander où on passera les prochaines vacances : un endroit où il fait chaud, où on n’a pas besoin de conduire et avec assez de choses à voir pendant deux semaines. À l’heure où l’Italie se serre la ceinture et que le Québec se les gèle, les Lebel-Carducci ont de vraies préoccupations eux !

Vous savez comment ça finit. Je propose un voyage en Inde, un pays pour lequel ni Mr. Carducci ni moi avons une quelconque attirance. Mais j’ai lu quelque part que le mois de janvier est le meilleur moment pour visiter le sud du pays. L’endroit semble magnifique, très relax et nature et c’est exactement ce dont on a envie. On réserve nos billets, je prépare une trousse pleine de médicaments, Mr. Carducci fait son deuil australien et on part pour le Kerala à la mi-janvier.

Ce que vous ne savez pas c’est que le jour du départ, deux heures avant de partir pour l’aéroport, on retrouve le permis de conduire de Mr. Carducci entre deux relevés de carte de crédit…

Nos conseils sur la région dans le prochain post!

L’India è il piano B. Quello che vogliamo veramente è noleggiare una Honda Civic e bere litri di shiraz sotto il sole dell’Australia. Mr. Carducci sta già sognando l’enorme bistecca che mangierà e io sto’ progettando il percorso shopping che farò sulla Chapel Street, a Melbourne. Mr. Carducci ha pensato a tutto, ha fatto la patente internazionale di guida quest’estate, ha ripassato il suo inglese (in particolare il capitolo How to ask for directions) e ha stilato due itinerari: uno a Perth e l’altro a Brisbane (3600 km tra le due). E’ molto entusiasta Mr. Carducci. Nel mese di novembre ci diciamo che sarebbe l’ora di prenotare i biglietti aerei, gli alberghi e la famosa Honda Civic. Cerchiamo la patente di guida ma non la troviamo. Chiediamo ai miei suoceri di cercarla ma non la trovano. Chiediamo ai miei genitori di cercarla ma non la trovano. Mr. Carducci si arrabbia e dice che non si trova mai niente in questa casa. Dopo una settimana di ricerca intensiva, cominciamo a stressare e a chiederci dove andremo per la prossima vacanza: un posto dove fa caldo, dove non c’è bisogno di guidare e con abbastanza cose da fare per due settimane. Mentre l’Italia si stringe la cinghia e il Quebec si sta congelando, i Lebel-Carducci hanno delle vere preoccupazioni loro!

Sapete già come va a finire. Suggerisco un viaggio in India, un paese per il quale né io né Mr. Carducci abbiamo alcuna attrazione. Ma ho letto da qualche parte che gennaio è il periodo migliore per visitare il sud del paese. Il posto sembra stupendo, molto rilassato e naturale ed è esattamente quello che vogliamo. Prenotiamo i biglietti, preparo una borsata di medicinali, Mr. Carducci viene a capo del suo lutto australiano e partiamo per il Kerala a metà gennaio.

Quello che non sapete è che il giorno della partenza, due ore prima di partire per l’aeroporto, ritroviamo la patente di Mr. Carducci fra due ricevute di carta di credito…

I nostri consigli sulla regione nel prossimo post!

D’autres articles sur le même thème: Incredible India et God’s own country

6 commentaires sur “Inde – Le pourquoi

  1. […] articles sur le même thème: Inde – Le pourquoi et God’s own […]

  2. […] D’autres articles sur le même thème: Incredible India et Inde – Le pourquoi […]

  3. Une histoire de permis de conduire.

    A 18 ans, j’ai passé le bac. Tenez vous bien, je l’ai eu.
    J’ai montré l’attestation à mes parents. Des larmes, du champagne, ‘’Mon fils, quel génie’’, et la récompense suprême : le permis de conduire offert
    Alors je vais dans une auto-école (le nom est bien trouvé tout de même) et je commence les cours de code.
    Existe t – il un truc plus ennuyeux que potasser des cours de code de conduite?

    Exemple :
    Question numéro 67354 : un âne s’apprête à traverser par vent fort une 4 voies giratoire avec signalement de travaux à sens alterné une semaine paire. Vous êtes en 2nd et votre moteur cale. Que faites vous ?
    a-j’explique à l’âne qu’il est en zone urbaine de catégorie 6 et qu’il ne doit pas se trouver là une semaine paire
    b-je sais que l’âne est un faux car il a encore l’étiquette dans le dos, je passe la 3ième et promet de ne plus utiliser la 2nd
    c-je met mon clignotant pour faire croire que je vais tourner parce que c’est le 1 er avril
    d-vert

    Résultat, je suis recalé. Same player shoot again, je repaie, je me retape les questions avec l’âne, et je finis par l’avoir. Je suis déjà moins un génie que le jour ou je faisais le malin avec une attestation de Bac.

    Apres viennent les cours de conduite. Des séances de deux heures dans les rues de Paris, au volant d’une petite voiture, avec une ‘’monitrice’’ comme on l’appelle.
    Au bout de la deuxième séance, elle me dit que si je veux, je peux ramener un copain pour les cours de conduite. Tout de même, la gourmande…
    Bref, après les vingt heures réglementaires (et pas un seul âne croisé sur les routes), le jour de l‘examen arrive. Le concept à l’époque ( je crois que ca a changé depuis) : tu es au volant de la mini voiture. Ta ‘’monitrice’’ Gourmande est derrière. L’examinateur est à coté de toi. Et tu roules. Et l’examinateur attend que tu fasses une connerie (les ânes sont lâchés).
    Même pas peur, ma Gourmande m’a prévenu la veille, ca va être du gâteau (Clin d’œil). Le jour J je comprends la tactique : elle a mis une mini jupe qui est tellement mini que les feux de signalisation sont tous rouges. Et des qu’on commence à rouler, elle parle, elle parle elle parle…suis pas sur que l’examinateur ai vu grand-chose de ma conduite…J’ai le permis. J’ai montré l’attestation à mes parents. Des larmes, du champagne, ‘’Mon fils, quel génie’’.
    Quelques jours après je vais à la préfecture pour chercher le précieux permis-de-conduire (prononcer comme si c’était un chèque de 1.000.000USD). quelques jours après, le chèque à 1.000.000USD, et bien…je l’ai perdu…personne ne saura jamais ou il est passé, le plus probable étant qu’il ait sauté d’une poche arrière de Jeans vers la poubelle (il voulait s’échapper…).
    Bon. Je fais une déclaration de perte au commissariat. On me donne un reçu, un joli petit papier ou c’est marqué que le 3 septembre 1992, j’ai perdu mon permis…bla bla…
    Il faut repasser à la préfecture pour refaire un permis, tant que c’est pas fait, je peux pas conduire.
    Et là je pousse le concept du fringue-qu’on-achète-mais-qu’on-met-jamais à son paroxysme (lettre compte double, ca fait 65 points). J’ai pas de voiture…à Paris y a le métro…en dehors de Paris ou pendant les vacances y a les copains qui conduisent…bref…j’ai pas besoin de conduire…donc j’ai pas besoin de permis de conduire…donc je passe pas à la préfecture…donc je refait pas mon permis de conduire…
    15 (Quinze) ans après. Préfecture de Paris. Je sors de mon portefeuille un papier jauni, l’attestation de perte. On dirait une carte au trésor. Un type prend le papier qui en gros en réfléchissant un peu signifie que j’ai pas conduit depuis 15 ans. Le même type me refait un permis de conduire sur le champs et moi je me dis que si je remonte dans une voiture la tout de suite, je vais tuer tous les ânes dans un rayon de beaucoup de kilomètres.
    La prochaine fois qu’il faut un permis pour quelque chose que je fais jamais, je demanderais en même temps le permis et la déclaration de perte de ce même permis. Et avec un peu de chance, cette fois je perdrai la déclaration de perte de permis, plutôt que le permis, comme ca je pourrais continuer tranquilou si je veux, à pas faire ce que mon permis m’autorise à faire.
    Et là vous vous demandez si depuis j’ai conduit…une fois mon permis v2.0 en poche, je me suis dit tout de même que prendre 2 ou 3 heures avec la Gourmande, ca serait pas mal avant de remonter pour de vrai dans une voiture histoire de pas nuire aux ânes que je pourrais croiser…
    La Gourmande a du se mettre à la retraite, son auto-école est maintenant un MacDo…J’ai trouvé à la place de la Gourmande un Grand-Tout-Mou (oui vous avez raison c’est moins bien). J’ai pris quelques heures de conduite (je confirme conduire c’est pas comme le vélo ca s’oublie) et me suis retrouvé au milieu de deux catégories de client : des nouveaux bacheliers (sic…) et des vieilles dames atteintes d’Alzheimer que la préfecture veut tester pour voir si elles peuvent encore conduire. Je pense que le Grand-Tout-Mou, qui ne pense qu’en QCM à force de faire passer le code a du se dire :

    a-Il a eu le bac bien tard celui là
    b-il a eu Alzheimer bien tôt celui la
    c-c’est un âne ?
    d-vert

    On est le 13 février 2012. J’ai toujours pas conduit. Qu’est ce que je fais pour mes prochaines vacances ? Je pars en Australie avec Mr Carducci. Qui va conduire ?
    a-Mr Carducci
    b-Mr Carducci
    c-Mr Carducci
    d-Mr Carducci

    Ca fait un commentaire de post plus long que le post, je pense que j’ai gagné un truc, non ? Une voiture petite voiture peut être ?

  4. J’espère vivement que Monsieur Carducci a apprécié son voyage car les photos sont superbes. Ok, les pois chiches et le Ciprofloxacine en comprimé ça goûte pas comme le T-bone sur braises, mais bon… on fait avec ce qu’on a!!!! La vie est dure parfois….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s