9 Commentaires

Le chien vert et autres oeuvres d’art

ShContemporary 2Le week end dernier, je jouais les VIP à la foire d’art contemporain ShContemporary. L’expo qui en est à sa troisième édition accueille chaque année la crème de la crème des artistes asiatiques.

Autant vous le dire tout de suite, je suis pour la démocratisation de l’art et j’ai de la difficulté à supporter les peintres tourmentés qui, habillés de noir et cigarette au bec, se lancent dans des analyses sur le sens de la vie supposément représenté dans une toile barbouillée. La peinture ne provoque pas en moi d’émotions intenses comme la littérature ou même le cinéma. Mais je mets ça sur le compte de mon ignorance en la matière, peut-être que ma copine Ester diplômée en histoire de l’art pourrait m’aider à y voir plus clair.

Mais revenons à nos moutons donc. Dans cette biennale chinoise, j’ai bien apprécié les compositions éclatées des Coréens et des Japonais. Côté innovation, les Chinois sont un peu loin derrière. Plusieurs se  contentent de  revoir en clé pop art les images de la propagande maoïste alors que d’autres copient le style de peintres plus connus comme Liu Ye et Zhang Xiaogang. Vous n’êtes pas sans savoir que l’art contemporain chinois est devenu au cours des dernières années l’objet de toutes les surenchères. Il faut dire que dans ce monde où l’apparence est primordiale, les nouveaux riches sont prêts à débourser des sommes folles pour accrocher un tableau de Yue Minjun dans leur salon. Les experts admettent que beaucoup d’œuvres d’illustres inconnus se sont vendues bien au-delà de leur valeur réelle. Maintenant à l’heure de la simplicité volontaire, on peut oser espérer que la Chine nous donnera bientôt des œuvres plus créatives et surprenantes.

Quelques coups de cœur (j’ai volontairement omis le vidéo de la jeune fille qui étale lascivement la crème sur son corps… une production « artistique » que je n’arrive tout simplement pas à comprendre) :

Lo scorso week end, ho fatto la VIP alla fiera d’arte contemporanea ShContemporary. La mostra, giunta alla sua terza edizione, ospita ogni anno la crème de la crème degli artisti asiatici. Devo dire da subito che sono per la democratizzazione dell’arte e faccio fatica a sopportare i pittori tormentati che, vestiti di nero e sigaretta in bocca, s’impegnano ad analizzare il senso della vita rappresentato in una tela scarabocchiata. La pittura non ha mai provocato in me intense emozioni, come lo sanno fare la letteratura e il cinema. Lo metto sul conto della mia ignoranza in materia, magari la mia amica Ester, laureata in storia dell’arte, potrebbe aiutarmi a vederci più chiaro.

Ma torniamo sul continente asiatico. In questa biennale cinese, ho apprezzato le composizioni pazze dei Coreani e Giapponesi. Dal lato innovativo, i Cinesi sono un po’ indietro. Molti si accontentano di rivedere in chiave pop le immagini di propaganda maoista mentre altri copiano l’estetica di pittori famosi come Liu Ye e Zhang Xiaogang. Negli ultimi anni, l’arte cinese contemporanea è stata sopravalutata perché faceva tendenza. In questo mondo in cui l’aspetto è fondamentale, i nuovi ricchi sono disposti a pagare somme folle per appendere un quadro di Yue Minjun nel loro salotto. Di conseguenza, gli esperti concordano sul fatto che molte opere d’illustri sconosciuti sono state vendute ben al di là del loro valore effettivo. Ma ora che l’ interesse comincia a diminuire, si può sperare che la Cina ci darà presto delle opere più creative e sorprendenti.

I miei colpi di cuore (ho omesso il video della ragazza che si spalma lascivamente la crema sul corpo… una produzione « artistica » che non riesco proprio a capire):


ShContemporary 3ShContemporary 4ShContemporary 6ShContemporary 1

9 commentaires sur “Le chien vert et autres oeuvres d’art

  1. […] Cette technique donne des œuvres toutes en dégradés, à la frontière de l’irréel. Comme vous le savez déjà, je suis plutôt nulle en matière d’art visuel et rarement une peinture provoquera en moi de grandes émotions mais les œuvres empreintes de […]

  2. Le chien vert !!
    Comme quoi même en Chine, tout te ramène à ta famille québécoise🙂

    XXXXXX Ta doudou

  3. Mmhhhh inquitanti…
    Sonia

  4. Ma che cagnolino! E’ un canino!

  5. Bello l’omino a testa in giù!! Mi piace meno il cagnolino… :-)))
    Ester

  6. Décidemment, l’histoire du chien vert a marqué notre imaginalre familial, c’est la première chose qui me soit venue en tête en lisant ton titre! Moi aussi je l’accrocherais bien dans mon salon…
    Marjo

  7. Celui qui était marié avec la marmotte des plaines? Bien sûr que je m’en souviens! D’ailleurs, c’est peut-être pour ça que j’ai autant aimé cette toile… En fait c’est la seule que j’aurais accrochée dans mon salon.

  8. moi aussi je m’en souviens! Je suis certaine que Jérémie et Florence aussi!!!
    nath

  9. Te souviens-tu du chien vert de la rue Ste Ursule ??? MOM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s