17 Commentaires

Everybody comes to Hollywood

Qu’est ce que vous avez fait le week end dernier? Bof, rien de spécial, nous avons seulement joué dans  un film…

Mercredi, Mr. Carducci m’informe que la ville de Jinshan est à la recherche de deux Occidentaux pour jouer dans un clip visant à promouvoir les bonnes relations avec les touristes. Bien entendu, il ajoute qu’il a déjà donné nos noms. Ça ne me surprend pas, depuis qu’il étudie le chinois il ne manque pas une occasion pour pratiquer. Le nombre d’Occidentaux étant ce qu’il est à Jinshan, on nous annonce dès le lendemain matin que nous avons décroché les deux rôles principaux: Jimmy et Annie. Mr. Carducci se fait déjà des scénarios où il donne la réplique à Gong Li tandis que je me vois sur la Croisette vêtue de mes plus beaux atours. Jeudi en fin d’avant-midi, la troupe cinématographique débarque au bureau de Mr. Carducci pour négocier notre cachet et lui remettre le script écrit en chinois. Je suis un peu préoccupée.

Scène 1 : Jimmy et Annie arrivent à la gare de Jinshan et prennent un taxi jusqu’à leur hôtel. Au moment de payer, le chauffeur leur refile un faux billet de 50 RMB.

Scène 2 : Le lendemain, Jimmy et Annie reprennent le même taxi pour se rendre à la plage. Annie paie avec le billet de 50 RMB. Le chauffeur réplique que c’est un faux et par curiosité demande ce que nous faisons des faux billets dans notre pays. Annie lui répond que nous devons les remettre aux autorités, que Dieu ne pardonne pas le trafic de faux billets ! Pris de remords le chauffeur de taxi échange le billet et nous lance que tous les Chinois sont honnêtes et respectueux des règles (qu’elles soient gouvernementales ou célestes!).

Le samedi matin, on se présente sur le plateau improvisé au coin de la rue devant la gare. Ce sera un tournage à la bonne franquette : pas de séance de maquillage ou d’effets spéciaux. Les gros plans commencent à m’inquiéter mais pas autant que les quinze répliques que j’aurai à dire en chinois. Dans son coin, Mr. Carducci stresse et répète en continu les deux seules phrases qu’il aura à dire. On tourne les premières scènes en externe devant un attroupement de Chinois. Il fait 40 degrés à l’ombre, pas facile d’avoir l’air d’une star dans ces conditions extrêmes, surtout avec mes cheveux qui frisent à cause de l’humidité. On se change pour tourner les scènes du lendemain. Je mets mon foulard de lin zébré, la directrice artistique me trouve très chic. On tourne les dernières scènes à la plage de Jinshan et là ça se corse. J’oublie mes répliques compliquées qui parlent de gouvernement, de Dieu et de pardon des mots que je n’ai jamais appris dans mes cours de chinois. Mr. Carducci relaxe car il a terminé de dire ses deux phrases et en profite pour distribuer ses business cards à la foule de curieux. Bon ça y est après une dizaine d’essais, j’arrive à me rappeler du mot « huobijigou ». Le film se termine sur moi et Andrea (ou devrais-je dire Annie et Jimmy) main dans la main sur la plage. Le clip sera disponible à la mi-juillet! Une chose pareille ça ne pouvait nous arriver qu’en Chine, non?

Cosa avete fatto lo scorso week-end? Mah, niente di speciale, abbiamo solo girato un film… Mercoledì, Mr. Carducci m’informa che il comune di Jinshan sta cercando due occidentali per un clip indirizzato a promuovere le buone relazioni con i turisti. Chiaramente, aggiunge che ha già proposto i nostri nomi. Non mi sorprende, da quando studia il cinese non perde un’occasione per praticarlo. Visto il numero ridotto di occidentali a Jinshan, chiamano già la mattina dopo per annunciarci che abbiamo i due ruoli principali: Jimmy e Annie. Mr. Carducci già elabora scenari dove fa kung fu con Jackie Chan mentre mi vedo sulla Croisette vestita di un abito lungo color oro. Giovedi in tarda mattinata, la troupe cinematografica sbarca nell’ufficio di Mr. Carducci per trattare il compenso e dargli il copione scritto in cinese. Comincio a trovare il tutto meno divertente.

Scena 1: Jimmy e Annie arrivano alla stazione di Jinshan e prendono un taxi per andare al loro albergo in centro città. Al momento del pagamento, il tassista rida ai due turisti  un biglietto falso di 50 RMB.

Scena 2: Il giorno successivo, Jimmy e Annie riprendono lo stesso taxi per andare in spiaggia. Annie paga con il biglietto di 50 RMB. Il tassista, dopo accurata verifica, annuncia che si tratta di un biglietto falso. Poi chiede per curiosità cosa facciamo con i biglietti falsi nel nostro paese. Annie risponde che (in Canada per lo meno!) li diamo alle autorità perche Dio non perdona il traffico di biglietti falsi! Preso di rimorsi, il tassista scambia il biglietto e dice che tutti i cinesi sono onesti e rispettosi delle regole (governative e celesti).

Sabato mattina, arriviamo sul set improvvisato all’angolo della strada davanti alla stazione. Sarà un film fatto in casa, senza trucco professionale o effetti speciali. I primi piani mi preoccupano ma non tanto come le quindici battute che devo dire in cinese. Mr. Carducci ripete in continuazione le due uniche frasi che ha da dire. Giriamo le prime scene davanti ad una folla di curiosi. Ci sono 40 gradi all’ombra, non è facile sembrare una star in queste condizioni estreme, in particolare con i capelli arricciati per l’umidità. Poi si girano le scene del giorno successivo. Ci cambiamo e mi metto la mia sciarpa di lino zebrata, la direttrice artistica mi trova molto chic e mi promuove al ruolo di protagonista. Le ultime scene in spiaggia sono complicatissime. Dimentico le mie battute che parlano di governo, di Dio e di perdono, parole che non ho mai imparato nelle mie lezioni di cinese. Mr. Carducci si rilassa perche ha già detto le sue due frasi e ne approfitta per distribuire i suoi biglietti da visita ai bagnanti. Alla fine, dopo dieci tentativi riesco a ricordarmi della parola « huobijigou » e il film si chiude con una scena di me e Andrea (o dovrei dire, Annie e Jimmy) mano nella mano sulla spiaggia. Il clip sarà disponibile a metà luglio! Ma voi ci credete? Dove avremo potuto fare una cosa del genere se non in Cina?

Film Jinshan 3

17 commentaires sur “Everybody comes to Hollywood

  1. […] joué dans un court-métrage… en chinois […]

  2. Scusa Veronique, hai ragione, dimentico sempre di firmarmi… Sono Marco… Giumo… Quello che Mr Carducci chiama « il Grizzly »! Un saluto.
    Marco

  3. Succede sempre cosi Ester. Giusto quando stai per diventare famosa, la gente lo sente e si riavvicina… Come quando si vince alla lotteria!😉

  4. Veronica!!!!
    13 commenti!!! Devi fare l’attrice più spesso!!!
    Ester

  5. Peut-être che ta pub se trouve sur youtube… Par contre pas de danger d’y trouver notre clip en chinois, youtube est censuré dans tout le Mainland…😦

  6. Tu vas nous mettre un petit lien pour qu’on puisse voir ça?
    Un de mes plus grands regrets post-Taïwan est de ne pas être parvenue à mettre la main sur une copie de la pub hyper-kitsch (tournée en anglais avec doublage en chinois par-dessus!) dans laquelle j’avais joué, chose que je n’aurais JAMAIS faite à Montréal! lol

  7. Io li vedo i commenti… ma chi sei?

    Comunque nessun problema per il cinepanettone, mi vedo bene nella parte dell’amante di De Sica😉 mentre Andrea aspetta che torni la Ferilli nel cast.

  8. ma com’è che lascio i commenti e poi non li vedo pubblicati?

  9. Dopo Ginger e Fred, Pitt e Jolie, Mondaini e Vianello adesso abbiamo pure la coppia Carducci e Lebel! Occhio che se tornate in italia e passate in spiaggia a Grosseto il Pieraccioni e il Ceccherini vi scritturano per il prossimo cinepanettone!
    Andrea… ma hai provato a dire: « il mio nome è Carducci, Andrea Carducci. »?
    Siete i meglio!

  10. Non solo giornalista ora sei anche diva, immagino Andrea come si trovava fuor d’acqua. Complimenti a tutti e due.Ciao G.P.C.

  11. @Marjo: C’est vrai je l’avais oubliée celle-là de l’entrevue à CCTV. Un vraie famille de vip!

    @Ester: e non ti parlo del trucco che si scioglie! Potevano prevedere una make-up artist per i ritocchi fra le scene, no?

  12. Come ti capisco sul probelma dell’umidità che arriccia di capelli!!! Io avevo risolto la questione solo sul monte Wuthai Shan! Comunque Mr Carducci, anche senza mosse di kung fu, sfoggia la spavalderia di Jackie Chan!
    Non vedo l’ora di vedere di film a Castiglione!!
    Baci
    Ester

  13. Tel père, telle fille…Après papa qui accorde une entrevue à la télé chinoise (qui a probablement été coupée au montage…) te voilà maintenant devenue actrice! J’ai bien hâte de visionner le tout!
    Marjo

  14. Serait-ce ma venue prochaine au Québec ou ma future célébrité à inspirer ma famille à commenter?🙂

    @Nath: Ah non! je veux absolument du beau temps au mois de juillet!

    @papa: on négocie une distribution rapide chez notre marchand de DVD copiés.

    @Noémi: effectivement le scénario est un peu étrange… mais pour que les Chinois le comprennent mieux on a même prévu des sous-titres! Moi aussi j’ai hâte de te voir ma doudou.

  15. Qui l’aurait cru? Ma matante grande actrice chinoise ! J’ai bien rit avec ma mère en lisant le compte rendu et j’ai très hâte de voir le résultat final..! Le scénario est quelque peu étrange mais bon.. vos répliques chinoises vont à coup sûr charmer les « futurs visiteurs » !!

    Ta doudou qui a vraiment hâte de te voir! XXXX

  16. Toute ta famille est en émoi et espèrons voir le D.V.D avant la sortie en salles… tu devrais nous en apporter une copie… quitte à y laisser tes cachets… A.L.

  17. On a tous très hâte de voir la super production! En passant, ici c’est la pluie qui nous frise la tignasse, tu verras!

    Nath

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s