Poster un commentaire

Wen Jiabao is online

Chat roomMise à niveau informatique chez le parti communiste qui dans le cadre de l’initiative « démocratie internet» apprend à chatter avec les internautes chinois. Après une première expérience ratée pendant laquelle le président Hu Jintao n’est resté que quatre minutes en ligne, le gouvernement chinois envoie maintenant Wen Jiabao dans la chat room. Fidèle à ses habitudes, le premier ministre, qu’on surnomme affectueusement Wen Baobao (Wen mon bébé), s’est montré juste assez paternaliste dans sa façon d’aborder des thèmes comme la crise économique, la réforme du système de santé et la lutte à la corruption. Sur une note plus personnelle, Wen a partagé ses trucs culinaires et confié ses impressions suite au lancer de la chaussure de Cambridge le mois dernier.

Selon des observateurs étrangers, cette nouvelle stratégie virtuelle n’est qu’un autre moyen plus moderne de faire croire aux gens que les leaders ont à cœur leurs préoccupations. Connaissant la censure qui sévit sur l’internet chinois, il y a fort à parier que les questions sont sélectionnées pour éviter les mauvaises surprises. Quoiqu’on essaie de nous faire croire, on est encore bien loin de la web démocratie surtout depuis que le site YouTube est de nouveau bloqué en Chine. Peut-être faudrait-il prévoir un chapitre « Comment tourner vos propres films » dans la prochaine formation informatique des députés chinois.

Aggiornamento informatico per il partito comunista, che attraverso l’initiativa chiamata « democrazia internet » impara a chattare con gli internauti cinesi. Dopo un primo tentativo fallito durante il quale il presidente Hu Jintao è rimasto solo quattro minuti in linea, il governo cinese  ci riprova e manda questa volta Wen Jiabao nella chat room. Fedele alle sue abitudini, il primo ministro, affettuosamente soprannominato Wen Baobao (Wen mio bambino), ha usato di una giusta dose di paternalismo nel trattare tema come la crisi economica, la riforma del sistema sanitario e la lotta alla corruzione. Su una nota più personale, Wen ha scambiato le sue migliori ricette e dato le sue impressioni sul lancio della scarpa successo il mese scorso a Cambridge.

Secondo alcuni osservatori stranieri, questa svolta virtuale è soltanto un’altro modo più moderno di far credere alla popolazione che i leader hanno a cuore le loro preoccupazioni. Conoscendo la censura cinese in materia di internet, è molto probabile che le domande siano state selezionate al fine di evitare spiacevoli sorprese. Pur cercando di farcelo credere, siamo ancora ben lontani dalla web democrazia soprattutto da quando YouTube è stato bloccato di nuovo in Cina. Forse bisognerebbe pensare ad introdurre un capitolo « Come creare il vostro filmato » nella prossima formazione informatica dei dirigenti cinesi.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s