2 Commentaires

Je ne suis plus ton ami!

bronzes chinoisLes Chinois et les Français ne s’entendent plus. Pourtant ils ont été copain-copain pendant longtemps. À l’époque où Wen Jiabao déclamait : « Vive la France et ses investisseurs! » et que nos cousins répondaient à coups de nouveaux supermarchés Carrefour et de magasins entrepôts Décathlon. On se tapait dans le dos en rigolant, on se faisait des courbettes, on s’invitait à manger des dumplings et des fromages au lait cru et on élaborait des stratégies communes de développement frénétique.

Mais depuis le fiasco du flambeau olympique à Paris, et la rencontre au sommet entre Sarkozy et le Dalai Lama, les deux amis ne semblent plus sur la même longueur d’ondes. Le dernier conflit en règle? La vente aux enchères de la collection d’art Yves Saint Laurent-Pierre Bergé organisée par Christie’s à la fin du mois dernier. Les Chinois contestaient la légalité de la vente de deux bronzes chinois pillés il y a près de 150 ans au Palais d’Été de Beijing. Dans la bonne tradition des chicanes de ménage, les accusations ont fusé de part et d’autre: « Les bronzes en échange des droits de l’homme », annonce Pierre Bergé. « Des conséquences graves pour le développement de Christie’s en Chine », menace le gouvernement chinois. Et parce qu’ils ont tous les deux la tête dure comme du bronze, ni la France ni la Chine n’a voulu céder et les objets d’art ont été vendus comme prévu. Mais ce n’est pas fini, l’acheteur, un collectionneur d’art chinois, refuse maintenant de verser la somme de plus de 30 millions d’euros. Assisterait-on à un sabotage orchestré par le Fonds du patrimoine national de Chine? Si Jack Bauer était Français il serait tout de suite dépêché sur les lieux pour enquêter. Une histoire à suivre.

I Cinesi e i Francesi non vanno più d’accordo. Eppure, sono stati grandi amici per un lungo periodo di tempo. Quando Wen Jiabao dichiarava: « Vive la France e i suoi investitori!” e che i miei cugini rispondevano con nuovi supermercati Carrefour e magazzini Decathlon. In quel momento si davano pacche sulle spalle ridendo, si facevano gli inchini, si invitavano a mangiare dumplings et formaggi di capra, elaboravano strategie comune di sviluppo frenetico.

Ma dal pasticcio della fiamma olimpica a Parigi e l’incontro al vertice tra Sarkozy e il Dalai Lama, i due amici non sembrano più sulla stessa lunghezza d’onda. L’ultimo pomo di discordia? La messa ad asta della collezione d’arte privata di Yves Saint-Laurent e Pierre Bergé, evento organizzato da Christie’s alla fine del mese scorso. I Cinesi hanno contestato la legittimità della vendita di due bronzi rubati 150 anni fa al Palazzo d’Estate di Pechino. Nella pura tradizione del divorzio all’italiana, sono partite pesanti accuse da entrambe le parti. « Il bronzo in cambio dei diritti umani », ha dichiarato Pierre Bergé. « Gravi conseguenze per lo sviluppo di Christie’s in Cina », ha minacciato il governo cinese. Perché hanno entrambi la testa dura come il bronzo, né la Francia né la Cina hanno voluto cedere e gli oggetti d’arte sono stati venduti come previsto. Ma ora c’e del nuovo, l’acquirente, un collezionista di arte cinese, si rifiuta di pagare la somma dovuta, più di 30 milioni di euro. Sarà un sabotaggio orchestrato dal Fondo del patrimonio nazionale della Cina? Se Jack Bauer fosse francese sarebbe immediatamente mandato ad indaggare. To be continued…

2 commentaires sur “Je ne suis plus ton ami!

  1. E allora cosa dovremmo dire noi italiani?? In tutte le epoche siamo stati depredati di opere d’arte… diciamo che abbiamo abbellito il mondo :-)))
    Ester

  2. Nous suivons avec intérêt cette histoire…..car la fin est loin d’etre écrite !!!! MOM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s