6 Commentaires

Gris ciel

 

Shanghai pluieIl y a des records qui nous mettent l’eau à la bouche (un gros tiramisu de 305 kg), qui nous étonnent (un poids de 71 kg soulevé avec une oreille), qui nous donnent la chair de poule (des ongles de plus de 8 mètres) ou qui nous amusent (1 minute 30 secondes pour plumer une dinde). Puis il y a ceux qui nous dépriment vachement comme le plus grand nombre de journées consécutives sans soleil à Shanghai. Des records comme ceux-là on s’en passerait volontiers car c’est terrible pour le moral, surtout après un voyage ensoleillé en Nouvelle-Zélande. On a beau essayer de voir le bon côté du temps pluvieux : boire du thé, regarder la série complète de Six Feet Under, lire de bons bouquins, faire du cocooning, dépenser une fortune en robes printanières, après un mois on devient las et démoralisé. On commence à incorporer des aliments anti-déprime dans son alimentation, on se paie des visites fréquentes au salon de bronzage, on consulte les prévisions météo de façon compulsive et on pense sérieusement à quitter la Chine. Et dire que la saison des pluies n’est pas encore commencée…

Certi record ci fanno venire l’acquolina in bocca (un grosso tiramisù di 305 kg), ci stupiscono (un peso di 71 kg sollevato con un orecchio), ci danno la pelle d’oca (delle unghie lunghe 8 metri) o ci divertono (1 minuto 30 secondi per spennare un tacchino). Altri invece ci deprimono come il maggior numero di giorni consecutivi senza sole a Shanghai. Possiamo facilmente fare a meno di record come quelli perché sono terribili per lo stato d’anima, soprattutto dopo un viaggio soleggiato in Nuova Zelanda. All’inizio proviamo a vedere il lato positivo del tempo piovoso : bere litri di tè caldo, guardare la serie completa di Six Feet Under, leggere un buon libro, fare cocooning, spendere un patrimonio in abitini primaverili, pero dopo un mese diventiamo per forza stanchi e depressi. Cominciamo ad integrare alimenti anti-depressione nella nostra dieta, a frequentare centri di abbronzatura, a consultare in modo compulsivo le previsioni del tempo e a pensare seriamente di lasciare la Cina. E dire che la stagione delle piogge non è ancora iniziata …

6 commentaires sur “Gris ciel

  1. Consolati pensando che a Roma erano anni che non pioveva così tanto…..come ti capisco!!
    Sonia

  2. Tu penses vraiment que ça fonctionne comme ça?

  3. Qui sait, la saison des pluies est peut-être devancée et le soleil se pointera bientôt le bout du nez??? Aussi bien espérer…

  4. @ Ester: non ci manca il clima padano (ti ricordi come odiavo gli inverni milanesi?)… ci manca il clima maremmano!

    @ mom: c’est vrai que les hivers québécois sont durs pour le moral mais on a quand même droit à des journées ensoleillées… Tiens bon, plus que quelques jours avant la chaleur cubaine!

  5. Avec les changements climatiques,existe t il un endroit avec un climat idéal …pour chacun de nous ? Surement pas au Québec avec des hivers qui n’en finissent plus et des étés courts et pluvieux…faut faire avec d’après les optimistes de la météo !!! moi aussi j’en ai plein le dos de la neige et de la froidure mais l’âge étant là,je ne pense plus à quitter mon pays,sinon pour des séjours occasionnels mais à te lire je me demande si c’est une solution,les retours at home ont l’air ardu…..MOM

  6. Vi manca il clima padano… eh??!! Veronique ti lamentavi del tempo a Milano!!! Ah ah ah!!

    Baci
    Ester

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s