9 Commentaires

Macho, macho man

Couple chinois« L’homme shanghaien est une espèce rare, presqu’en voie d’extinction: il s’accommode sans rechigner des tâches ménagères, fait la popote et est attentionné envers sa compagne. » C’est ce que m’a dévoilé sur le ton de la confidence Jenny, une collègue chinoise d’Andrea lors de notre souper de Noël. Une affirmation qui me prend par surprise et me fait avaler mon dumpling de travers.

Bon c’est vrai, je vois souvent de jeunes couples où le garçon en valeureux chevalier trimballe le sac à main de sa belle alors que moi je dois crier au secours pour que mon Italien de mari m’aide à transporter jusqu’au 26 ème étage les sacs d’épicerie. Et puis c’est vrai aussi que nombreux sont les conjoints qui accompagnent leur douce-moitié dans ses tournées shopping. Je demeure toujours ébahie quand je les vois attendre patiemment entre deux cabines d’essayage, comme si c’était la chose la plus naturelle du monde. Dites-le à Andrea qui perd tout son sang-froid et sa bonne humeur quand j’essaie de le traîner dans une de mes boutiques préférées. D’accord, les hommes shanghaiens feront preuve d’un peu plus de bonne volonté on s’entend là-dessus mais de là à affirmer qu’ils sont de précieux spécimens…

Or les autres convives abondent eux-aussi dans le même sens : l’homme shanghaien serait un vrai homme rose! Celui-là même que toutes les féministes recherchaient dans les années 90: prévenant, compréhensif et qui extériorise ses émotions. Celui-là même que la plupart d’entre nous, grandes insatisfaites que nous sommes, ont délaissé au profit d’un exemplaire plus mâle et un peu moins bavard.

Le rose continuera-t-il encore de plaire bien longtemps à la gent féminine de Shanghai? Je n’en sais rien mais Jenny avait l’air bien contente de ne pas devoir porter son sac à la fin de la soirée.

P.S. Homme rose ou pas, meilleurs voeux à mes parents qui ont fêté dimanche dernier 49 ans de mariage!

“L’uomo shanghainese è una specie rara, quasi in via d’estinzione: fa le pulizie senza mai lamentarsi, cucina piatti deliziosi ed è premuroso con la sua compagna.” E’ quello che Jenny, una collega cinese di Andrea felicemente sposata da un anno, mi svela alla nostra cena di Natale. Un’affermazione che mi coglie di sorpresa e mi fa andare di traverso il dumpling che stavo mangiando.

Si, è vero, vedo spesso coppie di giovani dove il ragazzo come un valoroso cavaliere porta la borsa della sua fidanzata mentre io devo urlare dalla disperazione perché il mio marito italiano mi dia una mano con i sacchetti della spesa. E’ vero anche che molti uomini cinesi accompagnano la loro dolce-metà a fare shopping. Rimango sempre stupita di vederli aspettare tranquillamente vicino alle cabine di prova, come se fosse la cosa più naturale del mondo. Ditelo ad Andrea che perde pazienza e buon umore quando cerco di farlo entrare in uno dei miei negozi preferiti. Va bene, sembra effettivamente che gli uomini shanghainesi siano un po’ più flessibili ma da qui ad affermare che siano veramente dei “tesori”, ancora c’é da percorrere parecchia strada…

Pero anche gli altri ospiti alla cena dicono la stessa cosa: l’uomo shanghainese sarebbe un vero “uomo beta”! Ossia quel tipo di uomo ricercatissimo da tutte le femministe negli anni 90: comprensivo, dolce e capace di esternare le sue emozioni. Quello stesso uomo che la maggior parte delle donne, sempre insoddisfatte, hanno lasciato per un tipo più maschio e meno logorroico.

Per quanto tempo “l’uomo rosa” continuerà ad essere di moda a Shanghai? Non saprei dirlo, ma Jenny sembrava molto felice di non dover portare la borsa a fine serata.

9 commentaires sur “Macho, macho man

  1. Commento 3…parole sante!!!
    sonia

  2. Marie-Julie: Tu as bien raison, les Shanghaiens ne sont peut-être qu’un placebo d’homme rose. Ma foi comme le Made in China! À l’apparence parfaite mais à la qualité douteuse!

    Papa: C’est vrai que mon père c’est le plus fort! xxx

  3. Ma Fille… Tu auras beau parcourir la terre entière tu pourras difficilement trouver l’homme idéal ( Cela vaut aussi pour tes amies… ) Celui que vous cherchez existait il y a une génération et votre mère l’a trouvé .Écoute Lynda Lemay (Mon père est le plus fort) Ton Père

  4. Je ne peux pas parler de l’homme Shanghaien, mais je peux dire que le Taïwanais que j’ai fréquenté pendant quelques mois faisait la même chose. Sauf qu’un mec galant qui trimballe nos affaires ne fait pas de lui un homme qui exprime ses émotions! Du peu que j’ai vu, même s’il les exprime, il ne faut pas prendre chaque mot qui sort de sa bouche pour du cash… Les apparences sont si importantes… «Avoir l’air», voilà ce qui compte!

  5. Véro,je crois que je vais apprendre la langue italienne afin de pouvoir lire les commentaires de Ester et de Sonia ,ils ont l’air amusant…Pour ce qui est des hommes ‘roses’,dans la génération de ton paternel,ils ne courrent pas les rues au Québec…MOM

  6. Veronique io non sono cinese però le borse le porto sempre io quando sono vuote. Ciao G.P.C.

  7. Care mie due shopping addicts: Avete ragione importa poco fare acquisti con un marito poco entusiasto quando si puo girare i negozi divertendosi con le amiche.

    Un buon anno speciale alle mie due più fedeli lettrici.

    Ester: Devo dire che tu con l’uomo padano hai fatto un affare: porta le borse della spesa, cucina le pizzette e stira le lenzuole! Sonia e io invece abbiamo sposato l’uomo meridionale…;)

  8. Sulle borse della spesa, per fortuna, l’uomo parabiaghese si dà da fare! Ma per quanto riguarda lo shopping… non è più divertente farlo con le amiche??? Piuttosto che avere uno zombie fuori dal camerino che sul più bello ti chiede: « Ma non ce l’hai già una gonna fatta così?? » oppure « Ma ti servono davvero quegli stivali?? »

    Buon anno
    Ester
    PS Veronica torna presto! Mi manca lo shopping insieme!!

  9. Io la mia borsa Burberry( yeahhh regalo di Natale) a fine serata me la porto volentieri, certo vedere mio marito spazientito FUORI dai miei negozi preferiti non sarà il massimo, spaccarmi la schiena con le borse dell’auchan non sarà salutare….ma che soddisfazione vederlo tornare tutto infangato dopo l’ennesima partita « maschia » a calcio!
    Baci e buon anno
    Sonia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s