4 Commentaires

La luna fa ingrassare – La lune fait engraisser

Il prossimo 25 settembre, tutti Cinesi alzeranno lo sguardo verso il cielo per ammirare la luna piena e celebrare il Moon Festival (o Festa di Mezzo Autunno) che cade il quindicesimo giorno dell’ottavo mese del calendario lunare. Numerosi sono quelli che approfitteranno dell’occasione per tornare nella casa natale, lasciando le grandi città dove spesso lavorano e studiano. La leggenda narra che quella notte si può intravedere nella luna piena l’affascinante Chang Er, moglie del tiranno Hou Yi che fu spedita nel cielo dopo avere ingurgitato un elisir di vita eterna.

Remota è la probabilità che io mi metta a volare per aria con tutti i “mooncake” che sto mangiando per commemorare questa importante festività cinese. La tradizione vuole che prima e durante la Festa di Mezzo Autunno si mangino dolcetti rotondi ripieni di semi di loto, cocco, ananas, sesamo, nocciole, pasta di fagioli rossi. E’ anche pratica comune regalare agli amici, familiari, colleghi delle scatole metalliche dall’aria un po’ kitsh che racchiudono decine di questi pregiati dolcetti ipercalorici. Dall’inizio del mese, mi sono già mangiata la scatola con il Buddha sorridente e quella con Chang Er pensierosa e il suo coniglio. Tuttavia, Mr. Carducci continua a presentarsi a casa con borse di carta plastificata dalle quali estrae confezioni rigorosamente in tinta. Mi assilla il sospetto che sia diventato purchasing manager per la Mulino Bianco. Mentre le scatole si accumulano nella dispensa, provo ad escogitare un piano per mangiare il tutto prima della data di scadenza che ogni giorno si fa più vicina. Ma non c’e rimedio, la mia glicemia ha già raggiunto livelli inquietanti e rischio l’overdose di zucchero, farina e grassi prima del 25 settembre. Va bene l’integrazione, lo scambio culturale, l’abbracciare antiche tradizioni, ma non posso mica rovinarmi la salute e perdere la mia forma difficilmente conseguita con lezioni di hot yoga! La soluzione me l’ha data la mia maestra di cinese Nico svelandomi che i Cinesi non mangiano affatto tutti mooncake ricevuti, anzi preferiscono rifilarli ad altri amici e colleghi. Furbi questi Cinesi! Cosi facendo, danno vita alla più grande operazione di riciclaggio mai concepita, con milioni di scatole che passano da una mano all’altra, all’infinito. Chi ha detto che la China non ha a cuore lo sviluppo sostenibile?

Zhōng qiū jié kuàilè!

Le 25 septembre, tous les Chinois hausseront les yeux au ciel pour admirer la pleine lune et célébrer le Moon Festival (ou Festival de la mi-automne), qui tombe le quinzième jour du huitième mois du calendrier lunaire. Nombreux sont ceux qui profiteront de l’occasion pour visiter la parenté, laissant derrière eux les grandes villes où souvent ils travaillent et étudient. La légende raconte que cette nuit-là on peut entrevoir dans la pleine lune le reflet de la douce Chang Er, épouse du tyran Hou Yi qui fut expédiée au ciel après avoir ingurgité un élixir de vie éternelle.

C’est bien peu probable que je me mette à virevolter dans les airs vu tous les « mooncakes » que je mange pour commémorer cette importante festivité chinoise. La tradition veut qu’avant et pendant le Moon Festival on mange des mini-gâteaux ronds fourrés aux graines de lotus, noix de coco, ananas, sésame, noisettes, pâte de fèves rouges. Il est aussi de rigueur qu’on donne en cadeau aux parents, amis et collègues des boîtes de métal un peu kitsh qui contiennent une dizaine de ces précieux gâteaux hypercaloriques. Depuis le début du mois, j’ai déjà engouffré le contenu de la boîte « Bouddha souriant » et « Chang Er et son lapin perdus dans leurs pensées ». Mais Mr. Carducci ne cesse de revenir à la maison avec des sacs en papier plastifié desquels il extrait d’autres coffrets aux couleurs savamment coordonnées. Je le soupçonne d’être devenu directeur des achats chez Gâteaux Vachon. Alors que les boîtes s’empilent dans notre garde-manger, j’essaie d’élaborer un échéancier pour consommer le tout avant la date d’expiration qui approche à grands pas. C’est sans espoir ! Ma glycémie a déjà atteint un niveau préoccupant et je risque l’overdose de sucre, farine et gras avant même le 25 septembre. D’accord pour l’intégration, l’échange culturel, les traditions millénaires mais je ne peux quand même pas ruiner ma santé et la forme physique si difficilement gagnée grâce au hot yoga ! C’est Nico ma professeur de chinois qui m’a donné la solution en me révélant que les Chinois ne mangent pas tous les mooncakes qu’on leur donne, au contraire ils préfèrent les refiler à d’autres amis, d’autres collègues. Ils sont rusés ces Chinois ! Ce faisant ils donnent vie à une action de recyclage qui ferait mourir d’envie l’Occident, avec des millions de boîtes métalliques qui passent d’une main à l’autre, à l’infini. Qui a dit que la Chine pense peu au développement durable ?

Zhōng qiū jié kuàilè!

4 commentaires sur “La luna fa ingrassare – La lune fait engraisser

  1. Se eri in Italia c’era il cinghiale, li avete i dolcetti… Io imposterei un commercio di scambio Grosseto-Shangai con dolcetti per cighiale.
    Buon appetito.
    Ciao.
    Marco

  2. Voilà une coutume chinoise qui comblerait ma ‘dent sucrée’…D’après les dernières photos de M. Carducci,il peut prendre un peu de poids …..MOM

  3. Io mi integrerei con la tradizione e inizierei a far girare queste scatole…anche perchè, viste le foto recenti, tu stai benissimo ma il Carducci lo vedo un po’ meno magro…
    Se poi volete spedire qui qualcuna di queste scatole….
    Sonia

  4. Tu me mets l’eau à la bouche, c’est si bon les pâtisseries chinoises!!!
    Il sera toujours temps de faire attention à ta glycémie après le 25.
    Bises.
    Stéphany.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s